Qu’est-ce que la Fibrillation Atriale et le Traitement par Ablation ?Prof. Dr. Tayfun Aybek Créé: 2018-05-11 11:49:50
Nombre de Visites: 7037

Qu’est-ce que la Fibrillation Atriale et le Traitement par Ablation ?

Les expressions comme la palpitation, la douleur à la poitrine gauche, le battement rapide du cœur sont tous les signes d’arythmie. Il existe des arythmies assez graves aussi bien que des arythmies temporaires et inoffensives. Notre cœur bat environ 100.000 à 150.000 fois par jour ; en général les arythmies journalières de moins de 500 ne nécessitent pas de traitement.

Qu’est-ce que la Fibrillation Atriale et le Traitement par Ablation ?

Qu’est-ce que la fibrillation atriale ?

La fibrillation atriale (FA) est le trouble du rythme cardiaque le plus observé. (1) Bien qu’on la rencontre généralement chez les vieillards, elle peut se produire chez les jeunes qui n’ont aucun trouble cardiaque. Dans la FA, on distingue une irrégularité des excitations qui assurent le fonctionnement régulier du cœur. En général, cette irrégularité résulte des excitations chaotiques du cœur. Au lieu de la propagation régulière des excitations électriques cardiaques dans l’atrium (petite cavité du cœur), les excitations augmentées en nombre provenant de différentes origines (300 à 600 par minute), tout en luttant l’une contre l’autre essaient de traverser le nœud atrioventriculaire et d’atteindre le ventricule (grande cavité du cœur). La plupart de ces excitations sont des pulsations anarchiques qui proviennent des tissus autres que le système électrique du cœur. Au cas d’une FA, la fréquence des battements du cœur accélère à cause de ces pulsations irrégulières et atteint 100 à 150 battements par minute. Le fonctionnement rapide et erratique du cœur peut dérégler sa fonction de pompage. Si on néglige longtemps le traitement nécessaire ceci peut causer l’agrandissement du cœur, l’insuffisance cardiaque ou la paralysie provenant de la formation d'un caillot de sang au cerveau, la conséquence la plus redoutée des troubles du rythme cardiaque.

Les Symptômes de la Fibrillation Atriale :

Généralement, les symptômes engendrent chez les patients de fortes palpitations, la dyspnée, les douleurs à la poitrine, le vertige et rarement l’évanouissement. Le plus fréquent c’est l’extrasystole. Le patient peut s’évanouir au cas où le cœur commence à battre trop vite ou trop lent. Parfois il peut y avoir des arrêts et aux cas où le rythme cardiaque n’est pas suffisant le patient ressent une fatigue précoce.

Bv2N8i.jpg

Pourquoi la Fibrillation Atriale est-elle Importante ?

  • La fibrillation atriale (FA) est l’une des raisons les plus fréquents de la paralysie chez les vieillards et la raison principale de la paralysie reliée au cœur.La probabilité de l’apparition d’une paralysie chez les patients qui souffrent de la FA est 5 fois plus haute. De même, le taux de mortalité et d’infirmité des patients atteints d’une paralysie relative à la FA est beaucoup plus haut comparé aux patients atteints d’une paralysie qui n’est pas relative à la FA. (2) Elle constitue un quart des raisons de la paralysie chez les vieillards.
  • La FA peut dégrader la capacité de pompage du cœur. L’irrégularité peut causer le fonctionnement moins effectif du cœur. De plus, une FA de longue durée peut sérieusement affaiblir le cœur et causer l’insuffisance cardiaque.
  • La FA constitue un tiers des patients qui sont hospitalisés à l’hôpital à la suite du désordre du rythme cardiaque.
  • On l’observe chez % 3 à % 4 des adultes tandis que ce taux est de % 0.4 pour toute la société. % 70 des patients qui souffrent de la FA sont âgés de 65 à 85 ans.

LE TRAITEMENT

L’objectif du traitement de la FA est de rétablir le rythme cardiaque normal, de le contrôler, d’éviter les caillots et de diminuer le risque de paralysie. Pendant le traitement on peut utiliser plusieurs options comme les médicaments, les procédures basées sur le cathéter et la chirurgie. Ici on va traiter seulement l’ablation chirurgicale.

Le Traitement Chirurgicale :

On peut facilement utiliser le traitement chirurgical pour la FA sans aucun autre risque chirurgical si le patient souffre de la fibrillation atriale et s’il faut lui appliquer un traitement chirurgical pour autres troubles cardiaques (les maladies de valve cardiaque ou les maladies coronariennes). Ce traitement est utilisé depuis les 20 dernières années. Dans les manuels scientifiques on conseille fortement le traitement de cette irrégularité de rythme si le patient qui subit une opération valvulaire aortique, une opération de pontage coronarien ou les deux opérations au cours de la même intervention, souffre également de la FA. (3) Aujourd’hui pour le traitement chirurgical de la FA, on se sert généralement des méthodes qui utilisent les technologies nouvelles comme la radiofréquence, les micro-ondes, le laser, l’ultrason ou la cryothérapie (congélation) conçues pour créer des lignes de blocage contre la propagation. Grâce à ces techniques on bloque dans le cœur la propagation des excitations électriques anormales en formant un tissu cicatrisant pendant ou après les lésions et on favorise la propagation des excitations normales suivant les lignes adéquates. Parmi eux, la radiofréquence et la cryo-ablation sont les plus populaires qui peuvent être appliquées pendant l’opération.

La Méthode Cryo-ablation (Congélation) :

On appelle cryo-ablation le processus utilisé globalement au cours des années récentes qui consiste à la congélation de la partie malade du cœur à la température de -150o C à - 170o C dont les complications sont plus réduites par rapport aux anciennes méthodes. On évite ainsi les plaintes concernant la palpitation. La formation d’une couche complète de lésion et le risque réduit de perforation (déchirure) et de thromboembolie (coagulation du sang) sont les avantages les plus importants de cette méthode.

La Méthode Ablation par Radiofréquence :

L’utilisation de cette méthode dans la chirurgie arythmique après les techniques d’ablation a ouvert une nouvelle page dans le traitement de la FA. Le principe de cette technique consiste à former des couches complètes de lésion aux certaines régions de l’endocarde atriale en utilisant la chaleur causée par l’énergie RF. De cette manière on parvient à la fois à isoler sur place les origines qui déclenchent la FA et à éviter la propagation des flux assez forts qui propagent en forme d’ondes, en les arrêtant au moyen des obstacles anatomiques naturels et des lésions nouvellement formées.

Notre Centre pratique à la fois les deux méthodes.

LES RÉFÉRENCES :

1. Schnabel RB, Yin X, Gona P, Larson MG, Beiser AS, McManus DD, et al. 50 year trends in atrial fibrillation prevalence, incidence, risk factors, and mortality in the Framingham Heart Study: a cohort study. Lancet (London, England). 2015 Jul 11;386(9989):154–62.

2. Pisters R, Lane DA, Marin F, Camm AJ, Lip GYH. Stroke and thromboembolism in atrial fibrillation. Circ J. 2012;76(10):2289–304.

3. Badhwar V, Rankin JS, Damiano RJ, Gillinov AM, Bakaeen FG, Edgerton JR, et al. The Society of Thoracic Surgeons 2017 Clinical Practice Guidelines for the Surgical Treatment of Atrial Fibrillation. Ann Thorac Surg. 2017 Jan;103(1):329–41.

4. Sie HT, Beukema WP, Ramdat Misier AR, Elvan A, Ennema JJ, Wellens HJ. The radiofrequency modified maze procedure. A less invasive surgical approach to atrial fibrillation during open-heart surgery. Eur J Cardiothorac Surg. 2001 Apr;19(4):443–7.


Ce post a été écrit par Prof. Dr. Tayfun Aybek et vu 7037 fois.


Commentaires

Chargement en cours...


Articles Apparentés